Vous souhaitez recevoir la documentation ?

Pour cela, il suffit d'entrer votre adresse mail.

C

Promis, pas de spam ;)

Lors de sa Master Class donnée aux étudiants de SUP’Internet, le serial-entrepreneur Alexandre Delivet donnait une dizaine de conseils à suivre lorsqu’on souhaite lancer sa propre start-up.

<h3> Titre D'exemple sous section</h3>

  1. 1. Trouver un « nom qui sonne bien et qui fasse professionnel »
    Sites Web : NameCheckList, Domai.nr, OVH ou 1&1.
  1. 2. Avoir « un vrai logo »
    Sites Web : 99designs, Dribbble (pour la création graphique), Dafont, Font Squirrel, Lost Type (pour la typographie), BrandColors, Adobe Kuler (pour une « belle couleur »).
  2. 3. Avoir un premier site Internet
    Soit à travers une landing page via LaunchRock ou Unbounce.
    Soit avec WordPress & ThemeForest
  3. 4. Réaliser une vidéo présentant le concept
    C’est une méthode « de plus en plus utilisée sur des plateformes de crowdfunding comme Kickstarter ». Le service DropBox a notamment été lancé en utilisant ce principe en 2007.
    Il existe des « moyens classiques » ( filmer avec son smartphone, utilisation du logciel iMovie, du site Web Stupeflix) mais aussi d’autres possibilité concernant la réalisation d’une vidéo d’animation (site PowToon) ou d’un Screencast (site Screencast-O-Matic).

La fameuse première vidéo de DropBox

 

  1. 5. Préférer le « mode concierge »
    En cas d’activité réduite, réaliser une page « pour demander aux consommateurs ce qu’ils veulent ».
  2. 6. Développer le « first »
    Le « first » consiste à mettre en application son idée pour marquer les esprits avant de la développer plus largement en cas d’adhésion forte. C’est une pratique qui peut être réalisée via un emailing ou un blog. L’application iOS Sunrise qui permet de gérer son calendrier a ainsi débuté « en lançant un service où les gens recevaient par email tous les matins les changements de leur calendrier Gmail ». Le site Groupon était au départ un blog qui répertoriait les bons plans de Chicago.
  3. 7. Générer du trafic pour « voir si des personnes sont en attente du service proposé »
    Pour cela, il convient de faire venir du monde à travers son réseau (social média, amis et connaissances) et voir si ces gens partagent l’information. D’autres options sont possibles, comme l’achat de mots clés (utilisation de coupons pour Google AdWords ou Facebooks Ads) ou la préparation d’un communiqué de presse.
  4. 8. Faire du prototypage
    Il s’agit de présenter et penser le fonctionnement de son idée avant sa mise en développement.
    Pour cela, différents options sont possibles : la méthode classique (un crayon et une feuille de papier), la création d’un mock-up / wireframe avec des sites tels que Balsamiq ou MockFlow, et la méthode dite « Frankenstein » qui consiste à prendre plein de morceaux de sites et applications existantes pour constituer son idée.
  • 9. S’essayer à la vente téléphonique pour tenter de démarcher des sociétés et voir si de l’intérêt est présent
    Cette méthode est pratique, contrairement aux sondages qui sont « à éviter ».
  • 10. « Rester méfiant », ne pas trop ébruiter à tout va ses idées, aller voir directement « les consommateurs potentiels » et « préférer les avis et retours négatifs plutôt que ceux positifs » mais ne pas manquer d’ambitions et d’audace.
    « On trouve souvent les projets au moment où on ne les cherche pas, explique Alexandre Delivet. On se dit que tout est inventé mais c’est faux : l’innovation est complétement possible. Aucun marché n’est inattaquable et un marché vieillissant est d’autant plus attaquable. Dernièrement, sur le marché des sites de rencontres, Meetic a par exemple été attaqué par AdopteUnMec en France et, aux Etats-Unis, Match.com a été percuté par Tinder. Cela prouve qu’on peut créer de la valeur en cassant un marché. »
  • Retrouvez le portrait d’Alexandre Delivet

    <h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

    <p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
    <img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
    <img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
    <img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
    <img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
    </div>

    Agenda

    <a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

    Contact

    Secrétariat

    Email : administration@supinternet.fr
    Tel. : 01 84 07 42 35

    Contact admissions

    Email : admissions@supinternet.fr
    Tel. : 01 80 51 71 36

    Contact Presse

    Direction
    Email : direction@supinternet.fr
    Tél : 01 84 07 42 70

    Contact Entreprise

    Email : entreprises@supinternet.fr
    Tél : 01 84 07 43 11
    Email Stages : stages@supinternet.fr

    Postuler en tant qu’enseignant

    Email : recrutement@supinternet.fr

    Compétences & carrière

    Stage

    À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

    Fermer le menu