Vous souhaitez peut-être :

Après l’initiative de Mark Zuckerberg avec Internet.org, démarrée le 21 août, c’est au tour de Tim Berners-Lee (inventeur de la norme World Wide Web) de lancer une initiative en faveur d’un Internet accessible à tous. Alliance for an affordable Internet (A4AI) a vu le jour le 7 octobre et présente la particularité d’associer partenaires publics (Etats, gouvernements, collectivités territoriales, acteurs de la société civile) et privés. Son objectif : faire en sorte que le coût de l’accès à Internet n’excède pas les 5 % du revenu mensuel moyen national.

<h3>Une fracture numérique mondiale</h3>

Menée par la World Wide Web Foundation – la fondation de Tim Berners-Lee – et accompagnée par une trentaine de partenaires publics et privés (dont le Département d’Etat des Etats-Unis, Google, Microsoft, le fond d’investissement Omidyar Network monté par Pierre Omidyar, fondateur d’eBay, ou encore Intel), l’A4AI compte adopter une politique des petits pas, en travaillant d’abord avec trois ou quatre pays en 2014. Avec seulement 31 % des habitants des pays en développement connectés (chiffres de l’Union Internationale des télécommunications) contre 77 % dans les pays développés, la marge est énorme. A fortiori quand dans des pays comme la Gambie ou l’Erythrée, le coût mensuel d’un accès à Internet représente plus de 700 % du produit national brut mensuel par habitant.

« Nous voulons mettre l’abordabilité au cœur des calendriers, notamment au niveau politique, précise Sonia Jorge, directrice de l’A4AI. Le but est de maintenir les investissements et de développer les politiques et les stratégies qui vont permettre aux utilisateurs d’en profiter. » Cependant, plus qu’une connexion à bas coût, l’A4AI défend surtout la vision d’un Internet ouvert à tous, libre, sans blocage. Ainsi, Sonia Jorge poursuit : « Nous sommes conscients des usages et opportunités que peut apporter Internet mais, en tant qu’alliance, nous pouvons aussi mettre en valeur ses bénéfices socio-économiques. » Entre autres choses, l’A4AI espère, grâce à ses programmes, faire avancer le monde sur les questions de santé, d’éducation, d’open data et d’égalité sexuelle.

<h3>L'intérêt derrière la philanthropie ?</h3>

Cependant, on peut se poser la question des intentions a priori philanthropiques de cette initiative. Le problème avait déjà été soulevé avec Internet.org : pourquoi toutes ces entreprises à vocation commerciale se mettent à soutenir et faciliter l’accès à Internet dans les pays en voie de développement ? Les réponses sont multiples :

  • En prenant le créneau de l’association avec des acteurs publics, ces entreprises s’assurent de devenir les interlocuteurs privilégiés sur les questions numériques dans ces pays émergents. L’intérêt est ici idéologique et politique, puisque les pratiques liées à Internet y sont encore très malléables.
  • En développant les infrastructures et en soutenant les initiatives étatiques liées à Internet, ces mêmes entreprises construisent leur marché : elles conscientisent ceux et celles qui deviendront à terme leurs futurs usagers et clients.
  • Enfin, l’A4AI peut permettre à ces grands acteurs de redorer leur image, parfois égratignée en Occident. On pense notamment à Google qui se fait régulièrement réprimander pour vente de données personnelles ou encore à Microsoft avec sa politique d’antitrust.

De toute manière, l’A4AI a encore un long chemin à parcourir, puisque d’ici la fin 2015, l’organisation n’envisage pour l’instant d’agir que sur une douzaine de pays maximum. Une tâche qui ne sera pas simplifiée par des situations politiques parfois instables, ne facilitant pas les changements profonds.

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu