Vous souhaitez peut-être :

Une douzaine d’étudiants de SUP’Internet revient de trois semaines à HEC Paris où se déroulait la nouvelle édition de l’Académie Agence Digitale, un programme intensif de HEC au cours duquel des étudiants de différentes écoles s’associent pour créer une agence digitale et répondre à la demande d’un client. Cette année, les différents groupes participants devaient répondre aux besoins de L’Oréal quant à l’image de son shampoing Fructis. L’occasion pour certains étudiants de se faire mousser ?

<h3>Quand HEC & SUP'Internet sont de mèche</h3>

Pour la première fois, plusieurs étudiants de SUP’Internet participaient du 9 janvier au 27 janvier à cette nouvelle édition qui les voyait quitter leur école pour élaborer en compagnie de leurs homologues de HEC un plan d’action digital marketing destiné à une entreprise, en l’occurrence L’Oréal. Et si tous n’ont pas connu la même réussite à la fin de cette compétition haletante, chacun en garde un très bon souvenir. « Pour les contacts qu’on peut se faire là-bas et l’expérience que ça apporte, ça vaut le coup, explique Gaëtan Pecqueux dont le groupe, composé d’un autre transfuge de SUP’Internet (Jonathan Balaine) et de trois étudiants de HEC, a terminé lauréat de l’exercice. C’est très intéressant et extrêmement formateur vu qu’on a pu apprendre tout le business d’une agence en trois semaines ! Les personnes de HEC dans mon groupe ont énormément appris et étaient très impliquées : c’était très agréable de voir que, même si la question du digital n’était pas du tout leur spécialité et qu’ils ne veulent pas forcément en faire leur métier, ils ont quand même réussi à apprendre ça très rapidement et à en comprendre les mécanismes de fonctionnement. Si c’est à refaire l’année prochaine et que je peux postuler, j’y retourne ! »

<h3>Un exercice décoiffant</h3>

« C’est une expérience extraordinaire que j’ai vécue. Le fait d’avoir pu travailler pour L’Oréal, c’est quelque chose que je ne pouvais pas imaginer du tout ! Et puis tous les intervenants étaient géniaux, on s’en est pris plein les yeux ! » Le bilan dressé par Manon Guetta fait écho à celui de son ami et concurrent Gaëtan. « J’ai fait la finale face à lui et, malheureusement, je n’ai pas gagné, dit-elle en esquissant un sourire. Mais on s’en est très bien sortis et L’Oréal a bien apprécié notre projet ! Et puis cette Académie m’a aidée à choisir ma voie : j’hésitais entre le Web marketing et la communication digitale, et grâce à elle j’ai découvert que la communication digitale me plaisait énormément. » Egalement du voyage au pays de HEC pour renouveler le concept du shampoing Fructis, Glenn Gharbi retient « la découverte d’une vie sur le campus avec les chambres et soirées étudiantes » et des intervenants de qualité « comme Erwan Gringoire (fondateur et dirigeant de l’agence Playgrnd) » mais surtout le fait d’avoir progressé significativement en un court laps de temps. « C’était vraiment positif : grâce au fait d’être confronté à un autre monde et aux nombreux contacts intéressants qu’on peut y faire, j’ai l’impression d’avoir plus appris là-bas pendant trois semaines que ceux qui sont restés à l’école », indique le jeune homme.

<h3>Une campagne digitale au poil</h3>

Durant l’Académie, les groupes d’étudiants n’avaient pas intérêt à bayer aux corneilles. Après avoir reçu le brief de L’Oréal, chacun d’entre eux devait organiser sa stratégie, se répartir les tâches et réaliser la meilleure campagne publicitaire digitale possible afin de redonner ses lettres de noblesse à Fructis. « C’est une marque vivante, qui a du punch, mais on ne retrouvait plus trop ça dans leur communication, souligne Gaëtan. On a donc essayé de remettre ça en avant. » Pour remplir cet objectif et s’attirer les louanges des représentants de l’entreprise de cosmétiques présents pour évaluer les projets, son groupe s’est tourné vers une proposition comprenant plusieurs dispositifs : une application (« pour toucher notre cible, les 20-30 ans, qui utilisent beaucoup les smartphones »), une sélection de bloggeuses (« pour qu’elles essayent et parlent des produits qu’on leur donne ») et un « Fructis Tour » qui réunissait « un camion, des activités sportives, du co-branding avec une marque de smoothie et une soirée mousse ». Et s’il a reçu des produits Fructis en cadeau pour s’être hissé à la première place, Gaëtan a conscience que sa vraie récompense se trouve ailleurs car, avec une telle expérience à son actif, il ne se fait pas de cheveux blancs pour son avenir. « Rien que d’avoir marqué sur le CV « lauréat de l’Académie HEC » en tant que développeur, je sais que cela m’ouvrira des opportunités. Il n’y a que des retombées positives. »

 


Un grand bazar récompensé dans la catégorie e-commerce
En marge de l’Académie Agence Digitale se tenait l’Académie E-commerce HEC qui voyait s’affronter douze équipes composées d’étudiants de HEC, SUP’Internet et Epitech autour défi ayant pour thème la Bande-Dessinée. Le brief lancé par Didier Borg, fondateur et dirigeant de www.delitoon.com et senior publisher chez Casterman, consistait à repenser la BD et sa distribution à l’heure d’Internet. L’équipe lauréate est celle à l’origine de BD Bazar, un site de vente de BD neuves et d’occasion qui gère la reprise des livres d’occasion tout en faisant profiter certains organismes (hôpitaux, crèches, écoles, etc.) de leurs stocks. Félicitations à Adrien Lafit, étudiant à SUP’Internet et responsable du Web design du site.


L’Académie Agence Digitale, par Benoît Lachamp, directeur de SUP’Internet
« Participer à ces Académies représente une grande chance pour nos étudiants. Ils ont l’occasion de confronter leurs méthodes de travail et leurs compétences avec celles des étudiants de HEC. Ils comprennent vite leur complémentarité et apprennent à faire équipe avec des étudiants qu’ils retrouveront ensuite dans le monde de l’entreprise. »

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu