Vous souhaitez recevoir la documentation ?

Pour cela, il suffit d'entrer votre adresse mail.

C

Promis, pas de spam ;)

Depuis plusieurs années, les Académies HEC permettent aux étudiants de Sup’Internet de se mêler à leurs homologues d’Epitech et de HEC Paris pour trois semaines aussi excitantes qu’enrichissantes. Répartis en équipes au sein de l’Académie Agence Digitale ou de l’Académie Start-up selon leurs préférences, les étudiants de l’école devaient ainsi réaliser un défi imposé du 12 au 30 janvier. Clara Koscielniak et Lucas Courby (SUP’Internet promo 2017) reviennent sur cette expérience intensive.

<h3> Trois semaines à HEC Paris</h3>

Séminaires thématiques alternant cours théoriques avec ateliers pratiques, études terrain et travaux de groupes, les Académies HEC séduisent chaque année des étudiants de SUP’Internet. Quand ils ont su qu’ils pouvaient participer à cette nouvelle édition, Clara Koscielniak et Lucas Courby n’ont donc pas hésité. « Participer à ces académies est super intéressant, ne serait-ce que pour rencontrer des étudiants de HEC en plus de ceux d’Epitech et rajouter une belle expérience sur son CV, assure Lucas. D’autant plus que, durant ces trois semaines, on évolue dans le campus de HEC Paris : une sorte de mini-ville calme et propice pour le travail ! » Lui a choisi l’Académie Agence Digitale pour faire ses preuves. « Suivant la formation Web Marketing à SUP’Internet, cette académie était vraiment l’idéal pour moi, explique l’étudiant. Elle a commencé par une présentation où l’on nous a introduits aux bases du marketing et à ce que l’on allait devoir réaliser tout au long de ces trois semaines. Nous avons ensuite été répartis en équipe. À chaque fois, il y avait un étudiant de SUP’Internet, un d’Epitech et trois ou quatre étudiants de HEC. »

<h3>Un défi parfait pour connaitre les attentes d’un client d’agence digitale</h3>

Au total, 10 agences/équipes s’étaient formées pour répondre au brief d’une entreprise partenaire, en l’occurrence l’Oréal. « Le brief concernait la gamme de produits Only The Brave du parfum Diesel, raconte Lucas. Il fallait imaginer une campagne digitale, du planning stratégique jusqu’à la partie créative. C’était à nous de créer un business model, un planning des démarches à réaliser, de respecter le budget donné, etc. » Les équipes en lice devaient étudier la cible et réaliser des benchmarks (analyse de la concurrence, réalisation d’études de marché) pour espérer être présélectionnées pour la présentation finale dans les locaux de l’Oréal. Même s’il n’a, au final, pas fait partie des deux équipes finalistes, Lucas apprécie l’expérience : « Comme je ne connaissais pas d’étudiant de HEC avant de commencer cette Académie, je me demandais comment cela allait se passer. Au final, j’ai été très surpris car, s’ils n’ont pas forcément de fortes connaissances dans le numérique, ils sont très à l’écoute et ont beaucoup de bonnes idées. Au niveau du brainstorming, il n’y a aucun souci : ça s’enchaînait bien et j’ai pu apporter mes connaissances en Web Marketing, en digital, en réseaux sociaux et en nouvelles technologies. C’était super cool de voir comment ils pensaient les choses, notamment d’un point de vue sociologique. »

<h3>Des start-ups à « frenchiser »</h3>

Du côté de Clara, étudiante en Web Design, le défi était tout autre. En effet, contrairement à Lucas, elle avait décidé de rejoindre l’Académie Start-up : « Comme je trouvais que les cours étaient moins denses en janvier, je me suis dit que cette Académie était un bon moyen d’apprendre plein de choses sur les start-ups, d’autant plus que, dans le monde du Web, on est vite confronté à ce genre d’environnement. Plus on s’y forme tôt, mieux c’est ! » Après une introduction rapide à l’univers des start-ups (« dans les grandes lignes : ce qui faut faire et ne pas faire »), la constitution des équipes s’organisait et, si comme pour l’Académie Agence Digitale, chaque équipe était composée de trois élèves de HEC, d’un élève d’Epitech et d’un élève de SUP’Internet, l’objectif n’avait rien à voir. « Le but de ces trois semaines était de faire un copycat de la start-up américaine de notre choix parmi celles proposées, raconte Clara. En gros, il fallait analyser une start-up qui commence à bien marcher aux États-Unis pour ensuite amener et adapter son concept en France – où elle n’est pas encore présente. Petite particularité : on ne pouvait pas être plus de deux équipes sur le même concept de start-up. »

<h3>« J’ai beaucoup appris en design mais aussi en marketing et Web Marketing »</h3>

L’équipe de Clara a jeté son dévolu sur Reserve, une société qui propose un service de paiement en ligne à l’avance. « Nous avons appelé la nôtre WeBookEat, détaille l’étudiante. Sachant que le marché américain n’est pas le même que le marché français, nous avons voulu concentrer le service sur Paris. Il consiste alors à prendre en charge l’utilisateur/client, de la demande de réservation jusqu’au paiement de la note, pour lui offrir une expérience recentrée sur l’essentiel : la cuisine. » Pour ce projet ambitieux, Clara a dû mettre les bouchées doubles. « Même si j’ai déjà pu travailler en groupe à SUP’Internet, cette académie est super, note-t-elle. J’ai beaucoup appris en design, avec certains logiciels, mais aussi en marketing et Web Marketing. » Surtout, ces trois semaines à HEC étaient l’occasion de lui montrer qu’elle avait les armes pour réussir. « Sortant du bac et étant seulement en 1re année en comparaison avec les étudiants de HEC qui venaient de faire deux ans de prépa, j’avais une petite appréhension. Je me demandais si j’allais m’imposer dans l’équipe, si j’allais être à la hauteur pour fournir de bons dessins et logos. Au final, ça allait ! J’étais même l’une des plus motivées de l’équipe ! » Son travail a d’ailleurs payé car WeBookEat a terminé à la 2e place de l’Académie Start-up !

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu