Vous souhaitez peut-être :

Isabelle Clary, directrice des Admissions et des Relations Internationales, a lancé le recrutement de SUP’internet le 28 janvier 2011. Aujourd’hui, notre première promo, la promo 2014, finit son cursus et s’insère dans la vie professionnelle. 

Isabelle Clary dit au revoir et a bientôt a notre Promo 2014 :

Chères étudiantes, chers étudiants,

Nous y sommes, votre dernière présentation et votre vie professionnelle – votre vie – qui s’ouvre devant vous.

Je me souviens comme si c’était hier de tous ces entretiens durant lesquels je vous ai rencontrés pour la première fois. SUP’Internet était une école  toute nouvelle dans un domaine nouveau et je ne savais pas qui viendrait vers nous mais je savais que ce qui définirait l’école, ce serait vous – pas l’administration, pas les profs… vous et vos projets pour demain. SUP’Internet, c’est vous qui l’avait faite avec votre enthousiasme pour le web et votre généreuse confiance en ce que SUP’Internet pouvait vous apporter.

Depuis mon premier inscrit, Arnaud Raulet, j’ai été profondément touchée par cette confiance dont je vous remercie de façon très personnelle parce que, sans vous, je n’aurais rien pu accomplir. Arnaud était emblématique, parce qu’il était diffèrent du bachelier anxieux de se trouver une voie. Il m’a fait comprendre que SUP’Internet est l’école pour ceux qui ne tombent pas dans les « moules » que la société nous propose ou nous impose.

Il avait un rêve, aller au Canada : il y est.

Je vous remercie de votre confiance au nom de l’équipe SUP’Internet, de Monsieur Bardeche, notre directeur général, que vous n’avez pas souvent vu mais qui a toujours su nous faire garder le cap en tant que grande école de l’ère numérique, et de ma petite Sabrine, toujours si précieuse par son intelligence et son intégrité. 

Je vous ai vu réussir mais, surtout, je vous ai vu vous épanouir en adultes et cela m’a fait tant plaisir. Je souhaite rester en contact avec vous et vous donner l’occasion de vous retrouver si vous le souhaitez.

Dans nos locaux de l’avenue Parmentier, je m’assurerai qu’il y ait un lieu de rendez-vous pour vous, disponible au moins un soir par semaine – pas pour les entreprises, pas pour les profs… juste pour vous.

Alors, ce n’est qu’un au revoir, un peu larmoyant comme tous les au revoir, mais très heureux aussi car nous penserons, dans les années à venir, que nous avons joué un rôle dans les belles promesses que vous ne manquerez pas de réaliser.

Amicalement, à tous,

Fermer le menu