Vous souhaitez peut-être :

Retour du soleil cette semaine ! Bien entendu le web ne parle pas que de météo. Retour sur les actus de la semaine.

 

<h3>NSA is watching you.</h3>

Les quotidiens américains « The Guardian » et « The Washington post » ont publié une information qui a fait beaucoup de bruit. Selon ces derniers, le FBI et la NSA auraient signé un contrat avec des géants du web comme Google, Apple, Facebook ou encore Microsoft : baptisé « PRISM » et conclu en 2007, cet accord leur permettrait d’accéder directement aux informations des utilisateurs de ces services.

La loi américaine empêche l’Etat de pratiquer une surveillance des citoyens sans ordonnance. Cependant les deux agences fédérales surveilleraient de nombreux ressortissants étrangers. Les sociétés mentionnées par les deux journaux ont toutes nié l’existence de cette « porte dérobée » créée pour la NSA et le FBI.

Plus d’infos

 

<h3>God save LeWeb</h3>

Les grands noms du web se sont donné rendez-vous à Londres les 5 et 6 juin pour une nouvelle édition de LeWeb.

Autour du thème de « L’économie du partage », l’événement a rassemblé des intervenants de référence comme Matt Brittin, président de Google pour l’Europe centrale et du Nord, Joe Gebbia, cofondateur de Airbnb ou encore Nicolas Brusson et Frédéric Mazzella, cofondateurs de BlaBlaCar. Cédric Giorgi, cofondateur de Cookening et référent du Bachelor Business de SUP’Internet est également intervenu sur le boom de l’économie de partage sur le web.

Sur deux jours, Les experts sont venus sur scène présenter leur expérience autour de domaines comme l’incubation d’entreprises, le marketing digital, big data, …

LeWeb sera à Paris du 10 au 12 décembre 2013. Un événement à ne pas manquer pour les professionnels et futurs professionnels de l’Internet malgré un billet d’entrée assez élevé.

Plus d’infos

 

<h3>Les jeux vidéo, encore coupables</h3>

Après la mort du militant Clément Méric, Plusieurs personnalités politiques ont pris la parole. Parmi elles, le député UMP Bernard Debré. Une nouvelle fois, les jeux vidéo sont accusés d’être à l’orginie de l’agression.

Cette remarque à une nouvelle fois fait réagir les gamers, notamment sur Twitter. Les jeux vidéo sont régulièrement pointés du doigt alors qu’aucune étude n’a encore aujourd’hui établi de réelle corrélation entre la pratique de jeux violents et le développement de comportements agressifs ou meurtriers. Selon le psychanalyste Yann Leroux dans son livre « Les jeux vidéo, ça rend pas idiot ! » si les jeux vidéo peuvent entrainer un état d’énervement et d’agressivité à court terme, ils ne peuvent être tenus responsables de conduites meurtrières.

Le député ayant déclaré dans la même interview qu’il fallait éviter l’amalgame entre la Manif pour tous et les violences faites par des groupuscules d’extrême droite, nombre d’internautes ont trouvé ironique qu’il en fasse lui-même un à propos de leur loisir favori.

Plus d’infos

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br /> <img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br /> <img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br /> <img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br /> <img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br /> </div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu