Vous souhaitez peut-être :

Revoir chaque lundi les sujets qui ont fait le tour d’Internet, il n’y a pas d’application pour ça. Heureusement, il y a notre revue du Web.

<h3> La nouvelle génération Apple officialisée</h3>

Le 10 septembre, Apple a tenu sa désormais traditionnelle keynote de septembre. Alors que de nombreux analystes s’attendaient à voir une iWatch pour concurrencer l’annonce de la Samsung Galaxy Gear la semaine passée, la marque a pris une autre orientation, qui peine à convaincre comme le montre la chute de 5 % de l’action de la société depuis cette annonce.

Pour la première fois, Apple a présenté deux téléphones lors du même événement : l’iPhone 5S et l’iPhone 5C. *

Le premier représente la mise-à-jour annuelle du dernier téléphone de la marque. Pas de véritable révolution mais un hardware gonflé à bloc qui correspond aux exigences des smartphones haut de gamme actuels. Quelques nouveautés tout de même comme, un lecteur d’empreintes digitales pour l’authentification et un processeur 64bits.

Le second, l’iPhone 5C, représente davantage une nouveauté pour la marque : la volonté d’offrir un modèle lowcost destiné, entre autres, au marché chinois. Le terme « lowcost » revêt cependant un sens particulier chez Apple car l’appareil n’a pas à rougir de sa configuration et sera tout de même vendu 599 $. Un prix que 88 % des Chinois interrogés dans une enquête de Sina.com.cn jugent trop élevé. Les rumeurs annonçaient un téléphone à moins de 3000 yuan (487 $).

À ce prix-là, Victor Malatier, cofondateur de MonPetitForfait, pense même qu’Apple risque de s’auto-concurrencer en amenant certains de ses clients à se tourner vers l’iPhone 5C plutôt que vers le 5S à la puissance presque superflue.

Plus d’infos

<h3> Ça recrute toujours dans le numérique !</h3>

Alors que la reprise économique continue de se faire attendre, le Club des DRH du Net qui regroupe une cinquantaine de responsables RH de sociétés du numérique vient de livrer les résultats d’un enquête qui redonne le moral : les PME du numérique embauchent de plus en plus avec une hausse plus forte que dans les secteurs traditionnels. Les profils recrutés sont autant des jeunes diplômés que des salariés expérimentés.

Selon l’association France Digitale, le secteur des startups du numérique connait une hausse de 25% des effectifs ces deux dernières années et 89 % des contrats signés à durée indéterminée.

Plus d’infos

<h3>Bonus vidéo !</h3>

Quand l’animateur américain Jimmy Fallon parodie Breaking Bad, le résultat est forcément excellent !

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu