Vous souhaitez peut-être :

Cette semaine, le jeu vidéo était au cœur de l’actu du Web pour une nouvelle très attendue et une autre que l’on aurait aimé éviter.

<h3>Les médias ont-ils changé leur vision du jeu vidéo ?</h3>

À l’approche de la sortie du très attendu jeu vidéo GTA V, les fans craignaient le traitement que les médias généralistes allaient réserver à cet événement. En 2008, le précédent opus, avait déjà fait parler de lui. Amoral, addictif, coupable de la violence des jeunes, il alimenta de nombreuses émissions comme le Grand Journal de Canal+.



Alors, avons-nous assisté à une évolution des mentalités cinq ans plus tard ? Visiblement certains médias ont décidé de confier le traitement de ce sujet à des journalistes amateurs de jeux vidéo. Alors que les ventes de GTA V battaient tous les records, le sujet était présent sur tous les sites web d’information.

Le jeu vidéo commence à être reconnu comme une production culturelle. Lorsque TF1.fr titre : « GTA V : derrière le sexe et la violence, une critique sociale », on découvre une interview d’Olivier Mauco, auteur du livre « GTA IV, l’envers du rêve américain ». La parole n’est donc pas donnée à un expert qui nous alerte sur les dangers du jeu pour les enfants (à qui il n’est pas destiné) mais à un connaisseur au regard critique. La production est alors analysée au même titre qu’un film ou un roman.

Hélas la presse papier ne semble pas avoir toujours effectué cette démarche comme le décrit le site Marianne.net.

Les joueurs (dont l’âge moyen en France est de 35 ans) peuvent espérer que la vision de leur loisir par la presse en ligne finira par toucher l’ensemble des médias pour que le jeu vidéo soit reconnu comme une vraie production culturelle, avec ses blockbusters et ses productions indépendantes.

<h3>Les héros de Nintendo orphelins</h3>

Alors que Sony et Microsoft préparent la guerre de la prochaine génération de leurs consoles respectives, Nintendo est en deuil.

Les médias japonais ont en effet annoncé la disparition de Hiroshi Yamauchi, le 19 septembre à l’âge de 85 ans. Ancien président de l’entreprise de 1949 à 2002, il est à l’origine de la transformation de Nintendo d’une société de cartes à jouer en une société de jeux vidéo. En 1983, il est l’un des pères d’une des consoles les plus emblématiques : la NES (appelée Famicom au Japon).
Si Hiroshi Yamauchi n’était plus sur le devant de la scène depuis de nombreuses années, son décès a touché de nombreuses personnes pour qui la NES est une authentique « madeleine de Proust ».

Plus d’infos

<h3>Bonus vidéo</h3>

30 min de docu-fiction pour comprendre l’importance de la neutralité du net pour les individus, les créateurs d’entreprise, les artistes, les journalistes, …

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu