Vous souhaitez recevoir la documentation ?

Pour cela, il suffit d'entrer votre adresse mail.

C

Promis, pas de spam ;)

Du 14 au 18 octobre, la trentaine d’étudiants du bachelor création et design web de la promotion 2015 de SUP’Internet participaient à une semaine immersive en infographie et datavisualisation. Entretien avec Vincent Lamarche, enseignant en graphisme numérique, qui a encadré cette semaine.

<h3> En quoi a consisté cette semaine immersive ?</h3>

Pendant ces cinq jours, les étudiants en webdesign devaient concevoir chacun une dizaine d’infographies sur les sujets de leurs choix. Dans les grandes lignes, l’infographie désigne la mise en forme visuelle de données afin qu’elles soient lisibles et accessibles à tous. L’idée de l’exercice était donc de pour les étudiants de mettre en œuvre leurs compétences en illustration et graphisme au service de l’information, afin qu’elle soit immédiatement compréhensible par le visuel avant que l’on ne lise.
Pour répondre à cet objectif, ils pouvaient jouer sur les intensités et nuances de couleurs, sur les échelles de formes et de tailles, les regroupements… L’infographie s’adresse à l’intellect de la personne qui va la lire, mais aussi à son affect : le visuel doit aussi transmettre une émotion, parler au subconscient.

<img src="/wp-content/uploads/2013/10/dataviz2013_01-thumb-700×1000-46038.jpg" width="403" height="576" alt="dataviz2013_01.jpg" class="mt-image-none" style="display: block; margin-left: auto; margin-right: auto;" />

La seule contrainte était que les étudiants utilisent des données réelles pour leurs travaux (je leur ai d’ailleurs demandé de sourcer chacune de leurs visualisations). Pour le reste, ils pouvaient explorer n’importe quelle thématique de leurs choix : cinéma, séries télévisées, gastronomie, sciences, géopolitique, environnement, typographie… Cet ensemble reflète également les sensibilités des étudiants et font ressortir la richesse qu’il peut y avoir chez autant de personnalités.

<h3> Quels enjeux y'a-t-il pour des étudiants qui vont être amenés à travailler dans Internet de connaître et comprendre le travail autour des infographies ?</h3>

Nous vivons dans un monde où les données circulent à une vitesse et dans des proportions que nous ne connaissions pas jusqu’alors. A titre d’exemple, en 2011 Facebook produisait 10 To de données par jour. Cette explosion du big data et le mouvement accéléré de l’open data (avec des actions publiques comme le site data.gouv.fr) font que ces données sont de plus en plus accessibles. Le public doit pouvoir les prendre en main, les traiter, les filtrer, les mettre en forme, les recouper, afin de pouvoir en tirer une analyse. L’infographiste a un rôle très important à jouer dans cette mouvance initiée par Internet.

Par ailleurs, ces infographies vont être lues sur Internet. Elles ne sont pas vouées à être comprises de manière statique comme les infographies papier. Elles vont pouvoir être interactives et dynamiques ou répondre à des traitements en temps réel. Sur Internet, on pourra plus facilement les mettre en regard les unes avec les autres.

<h3>Que va-t-il advenir des créations des étudiants ?</h3>

Dans le cadre de l’exercice, en plus des datavisualisations, j’ai demandé aux étudiants de concevoir des sites pour accueillir ces informations, avec une section QCM pour rendre l’apprentissage plus ludique. La page qui sera considérée comme la plus originale et aboutie par les étudiants servira de cadre pour héberger les quelques 300 créations de cette semaine, faisant de ce site étudiant la plus grande base de données en infographie de France.

Il s’adressera à tous les curieux et les personnes souhaitant apprendre autrement. C’est une manière plus légère d’appréhender l’information, car si le format visuel implique une perte de détail dans les données traitées, elle suscitera plus facilement l’envie d’approfondir (par le biais de vecteurs plus classiques : livres, études, recherches…).

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu