Vous souhaitez recevoir la documentation ?

Pour cela, il suffit d'entrer votre adresse mail.

C

Promis, pas de spam ;)

Le 21 août, Mark Zuckerberg, co-fondateur et PDG de Facebook, a annoncé le lancement de sa nouvelle initiative, Internet.org. Son objectif : rendre Internet accessible aux cinq milliards de personnes n’étant pas encore connectées.

Pour y parvenir, le patron de Facebook s’est associé à plusieurs grands acteurs de la téléphonie, de l’électronique et d’Internet : Ericsson, MediaTek, Nokia, Opera, Qualcomm et Samsung. Dans le communiqué de lancement d’Internet.org, Mark Zuckerberg déclare qu’il « subsiste d’importantes barrières dans les pays en développement (PED) pour pouvoir se connecter et s’impliquer dans l’économie du savoir. » Pour ce faire, le projet va s’articuler autour de trois axes :

  • Rendre l’accès à Internet abordable, en s’appuyant notamment sur un Internet mobile peu onéreux et en mettant en place des gammes de smartphones low cost de bonne qualité.
  • Utiliser au mieux le matériel en faisant en sorte que les différentes applications et outils web soient moins gourmands en performances.
  • Faciliter le développement de l’entrepreneuriat sur Internet, en créant de nouveaux business models.

L’initiative, que quelques médias observent déjà d’un œil cynique – Facebook et les différentes sociétés partenaires du projet n’étant pas spécialement connus pour leur philanthropie – reste pour l’heure très théorique. Cependant, ces quelques notes d’intention sont déjà riches d’enseignements :

  • Les sociétés des TICs misent énormément sur l’Internet mobile. Ca n’est pas spécialement nouveau, compte tenu du développement et de l’usage des smartphones en Occident. Mais on oublie le marché des pays émergents, où le marché du mobile explose, avec près de 90 % des habitants des pays en voie de développement équipés de téléphones portables. Avec un marché occidental en sursaturation, les PED sont vus comme un nouveau marché à conquérir sur le court terme.
  • Cette impression est confirmée par le fait que MediaTek, leader mondial du semi-conducteur, soit associé au projet. Basé à Taïwan et largement implanté en Extrême-Orient, Asie du Sud-Est et Asie du Sud, les matériels conçus par MediaTek équipent notamment les appareils du constructeur chinois Lenovo qui veut conquérir le marché du mobile. Avec cette assise sur le continent asiatique, on imagine bien que les sociétés partenaires occidentales veulent essayer de pénétrer le marché chinois, très prometteur.
  • En déclarant « personne ne devrait avoir à choisir entre un accès Internet, à la nourriture ou aux soins. », les initiateurs d’Internet.org veulent insister sur le fait qu’Internet est en phase de devenir un besoin vital. Ce nouveau paradigme tend bouleverser la pyramide des besoins de Maslow (qui hiérarchise les besoins humains du plus vital au plus trivial), qui établissait évidemment les fait de se nourrir et d’être en bonne santé comme primordiaux, alors que les besoins d’information et/ou d’acquisition de connaissances étaient relégués en troisième voire cinquième position. S’il est établit qu’Internet est désormais synonyme de connaissance, peut-on vraiment le considérer comme essentiel à la vie humaine ?

Les déclarations d’intentions sont bien entendues louables et, ne nous leurrons pas, ont aussi pour objectif la conquête de nouveaux marchés qui intéressaient jusque-là peu les grandes entreprises des TICs. Reste à voir comment se traduira Internet.org dans les fait, puisque pour l’heure rien de concret n’a été annoncé.

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu