Vous souhaitez peut-être :

Régulièrement, SUP’Internet propose à ses étudiants de 1re, 2e et 3e années des semaines thématiques immersives leur permettant de se glisser dans la peau de professionnels du Web à travers la réalisation de projets innovants. Du 13 au 17 février 2017, les 1res années ont pu ainsi participer à la semaine SUP’Agency. Cette dernière voyait les profils Design, Développement et Marketing s’associer pour la première fois afin de prendre la tête d’une agence de com’ en quête de renouveau digital autour de la réalité augmentée.

<h2> Dernier jour : présentation des projets devant un jury de professionnels du Web </h2> <h3> Un apprentissage interdisciplinaire </h3>

Le vendredi 17 février, le stress et l’excitation montent chez les équipes étudiantes. Et pour cause : chacune d’entre elles attend patiemment son passage devant le jury pour présenter une stratégie originale mûrement réfléchie. Cette motivation permet déjà à Marion Legros, Directrice déléguée de SUP’Internet, d’affirmer le succès de la démarche, avant même de pouvoir découvrir les réalisations estampillées SUP’Agency. « Cette semaine en mode agence était justement pensée pour permettre aux étudiants de 1e année, qui n’ont pas encore connu le monde de l’entreprise ni le format du projet interdisciplinaire, de découvrir cette approche, le tout dans de bonnes conditions, explique la Directrice déléguée. Toutes les équipes étaient en concurrence pour un appel à projet commun : l’idée était de digitaliser une agence de pub un peu « old school » à travers une campagne d’un client imaginaire sensée utiliser la réalité augmentée. Ils ont dû se familiariser avec l’obligation de répondre à des deadlines très précises et devoir faire face à des demandes clients parfois farfelues, comme un changement de couleurs souhaité à J-2 ou la modification de tel ou tel détail en urgence. Cela leur apprend à se confronter au milieu réel de l’entreprise, mais aussi à travailler avec les autres métiers de la gestion de projet Web. Si l’étudiant a plutôt un profil de designer, cette semaine lui aura permis de collaborer étroitement avec des développeurs et des marketteurs, ce qu’il sera amené à faire au quotidien une fois dans la vie active. »

<h3> La complémentarité comme atout </h3>

La team de Sahra Vadrot (SUP’Internet promo 2019) se trouvait parmi les premières équipes à se lancer devant le jury composé de spécialistes de la réalité augmentée. L’étudiante avoue avoir particulièrement apprécié l’exercice. « Cette semaine a été très enrichissante. Elle nous a obligé à nous coordonner, à bien se répartir les tâches et à communiquer sans négliger quel profil que ce soit. Je pense que la clé de la réussite passait par cette habileté à bien s’entendre autour d’un objectif commun. D’ailleurs, notre soutenance s’est très bien passée : le jury nous a félicité pour le contenu proposé, nos sites Internet, etc. » Ce contenu visait à équiper de capteurs et de caméras les bornes vidéo JCDecaux présentes dans un célèbre centre commercial parisien afin de permettre aux visiteurs d’essayer virtuellement des paires de chaussures d’une grande marque de sport. « Une fois la paire choisie, le visiteur pouvait imprimer un ticket lui permettant d’aller en magasin pour récupérer rapidement l’article et l’acheter. Cette solution innovante se déclinait aussi sur le Web, avec un site vitrine et un site éphémère déclinable sur les futurs centres de France susceptibles d’accueillir le dispositif. »

Développeuse et chef de projet au sein de son groupe de travail, Sahra savoure le chemin parcouru. « Dès le début de la semaine, nous nous sommes réunis pour avancer ensemble. Je me suis mise au tableau et j’ai créé trois colonnes – design, développement et marketing. Nous avons ensuite décidé de chaque tâche à associer, en créant également des liens entre chaque colonne, puis les avons réparties entre nous, en prenant en compte les points forts et points faibles de chacun. Je suis très contente de mon équipe : elle était vraiment à l’écoute et complémentaire. Ils m’ont rendu la tâche facile ! »

<h3> Le dialogue pour atteindre ses objectifs </h3>

Membre d’une autre agence, Antoine Jouanny (SUP’Internet promo 2019) s’est aussi pris au jeu. En charge de la supervision des budgets et de la planification de la stratégie marketing, l’étudiant est fier du travail réalisé par ses coéquipiers, mais surtout de l’osmose au sein de sa formation. « Il n’y a eu aucune dispute entre nous, se réjouit-il. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de divergences. Dès qu’un souci survenait, tout le monde fermait son ordinateur pour participer à un brainstorming collectif permettant à chacun de développer son point de vue pour, au final, arriver à une décision commune, un compromis. Chacun pouvait s’exprimer, partager ses idées, donner son avis. On ne voulait laisser personne de côté. »

Cette cohésion a permis à l’équipe d’Antoine de développer une campagne originale pour une enseigne spécialisée dans la distribution de produits culturels. Comme pour Sahra, le lieu choisi était un grand centre commercial. « Nous avons voulu utiliser des éléments déjà présents : un grand écran surplombant le magasin et trois bornes vidéo positionnées à des endroits stratégiques pour toucher un maximum de visiteurs, poursuit l’étudiant. Notre concept consistait en un premier temps à proposer des animations de 30-40 secondes en réalité augmentée pour attirer l’attention des clients, puis dans un second temps, de fournir des coupons de réduction. Le but était d’inciter les gens à se rendre dans le magasin pour y effectuer un achat. En ce qui concerne les animations, nous en avions trois distinctes. La première, portant sur l’univers du jeu vidéo, demandait aux visiteurs de mimer le tir d’une flèche pour éliminer un personnage. La deuxième, dédiée au cinéma, offrait la possibilité de voir se mouvoir des personnages cultes du 7e art. Enfin, la troisième tournait autour de la musique et prenait la forme d’un quizz sur les concerts à venir. Toutes ces animations s’achevaient avec un message incitant les gens à en savoir plus en magasin. » Une proposition aboutie qui, de l’aveu d’Antoine, risque de marquer durablement les 1res années. « Cette semaine est une bonne expérience pour plus tard », conclut le futur professionnel.

<h2 class= »sup_title_second »>Toute l’actu</h2>

Agenda

<a href= »/agenda/ » class= »event-link »>

Compétences & carrière

Fermer le menu