Steloria : le beau projet de Julia et Baptiste - SUP'INTERNET

Vous souhaitez peut-être :

Steloria : le beau projet de Julia et Baptiste

Fraîchement diplômés de la promotion 2017, Baptiste et Julia, anciens étudiants en Web Marketing et Web Development, se sont lancés un nouveau défi : la création d’une agence Web ! Entrepreneurs dans l’âme, nos deux acolytes ont accepté de revenir sur la création de leur projet : Steloria. Nous leur avons posé quelques questions :

Pouvez-vous nous présenter votre projet ?

Steloria, en quelques mots, c’est une agence spécialisée dans le développement de sites Web et d’applications mobiles que nous avons créée dès notre sortie de SUP’Internet.

Comment l’idée vous est-elle venue ?

Nous étions déjà autoentrepreneurs depuis plus de deux ans et c’est un format qui nous plaisait beaucoup : traiter la demande d’un client de A à Z en allant vraiment du démarchage à la livraison. Et comme nous avons des compétences complémentaires, nous avons décidé d’aller plus loin en nous associant et en créant notre propre agence. Le fait d’être une société et non plus un entrepreneur nous permet également d’avoir une plus grande crédibilité face aux entreprises que nous démarchons.

Quel est l’objectif principal de votre projet ?

Notre objectif est avant tout de pouvoir exercer notre passion avec une liberté plus grande que si nous étions salariés. Durant la première année d’exercice nous comptons nous contenter de faire de la prestation de services avant de pouvoir mettre plus de moyens dans la réalisation des différentes idées de projets que nous avons en tête.

Pourquoi avoir choisi « Steloria » ?

Il s’agit tout simplement de morceaux de nos pseudonymes mis bout à bout, nous trouvions que ça sonnait bien donc nous l’avons gardé.

Est-ce que l’envie d’entreprendre a toujours été présente chez vous ?

Julia : En rentrant à SUP’Internet j’avais déjà envie de créer mon entreprise. Elle s’est renforcée avec l’expérience que j’ai acquise durant mes stages notamment en ce qui concerne la gestion de projets digitaux. J’avais envie d’être indépendante, de pouvoir mettre en place mes propres méthodes de travail et c’est comme ça que je me suis lancée en autoentrepreneur durant la deuxième année d’études.  Je n’ai pas hésité une seule seconde à créer Steloria avec Baptiste.

Baptiste : Non au contraire, plus jeune je n’aimais pas du tout l’idée d’avoir des responsabilités. C’est en devenant autoentrepreneur durant ma seconde année d’études que j’ai commencé à me lancer. J’ai fini par y prendre goût.

Vous êtes tous les deux issus de la promotion 2017. Pourquoi avoir décidé de vous associer ?

Nous sommes très rapidement devenus amis durant les études, et comme nous avons des compétences complémentaires et la même passion pour l’entrepreneuriat et le monde du Web nous avons décidé de nous associer.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières lors de l’élaboration du projet ? Et des facilités ?

N’ayant ni l’un ni l’autre la fibre administrative et la création d’une société étant longue et fastidieuse, le lancement de Steloria s’est révélé assez compliqué entre les papiers qui manquaient et les mentions demandées pour l’annonce légale. Mais nous avons été très bien accompagnés et conseillés par la CCI de Limoges et notre banque. De plus nous avions déjà le matériel nécessaire, un local et des contacts pour nous lancer donc une fois les papiers finalisés nous avons pu nous lancer assez aisément.

Qu’est-ce que SUP’Internet vous a apporté dans la réalisation de votre projet ?

Julia : J’avais déjà effectué une année en DUT, j’avais déjà donc des bases en développement Web, en graphisme et en marketing. J’avais même déjà développé mon propre site ! Mais j’ai fini par choisir la voie du Web Marketing en venant à SUP’Internet. J’ai eu l’occasion d’approfondir certaines compétences, d’en apprendre de nouvelles comme l’UX, le SEO et l’utilisation des réseaux sociaux par exemple. Enfin, les stages m’ont beaucoup appris également et c’est grâce à eux que j’ai découvert que je voulais poursuivre dans la gestion de projet.
Mais SUP’Internet m’a aussi apporté des contacts, que ce soit par le biais de mes stages, nos intervenants ou d’anciens camarades de classe.

Baptiste : Pour ma part je suis arrivé à SUP’Internet sans aucune connaissance dans le domaine du Web, j’avais juste appris un petit peu à programmer par moi-même au lycée. Au cours de mes trois ans j’ai pu apprendre à maîtriser tous les langages de programmation que j’utilise aujourd’hui. Les stages m’ont aussi permis d’avoir plusieurs expériences professionnelles avant de me lancer et d’acquérir une certaine aisance face à des clients. Et surtout en trois ans nous avons pu nous créer un réseau qui nous a été très utile pour décrocher nos premiers contrats !

Pourquoi avoir décidé de quitter la région parisienne pour mener à bien votre projet ?

Tout d’abord nous avions un local à disposition sur place que nous prêtent les parents de Baptiste, ce qui limite les frais lors de notre première année d’activité. Mais surtout nous avions envie de changer d’environnement pour quelque chose de plus calme, sans transport pour aller travailler, et sans le stress que pouvait nous apporter la vie parisienne. De plus c’est une région que nous aimons beaucoup, nous comptons donc participer à sa numérisation le plus possible afin d’aider à sa redynamisation.

Quels sont les avantages et les inconvénients de travailler à la campagne ?

Tout d’abord une qualité de vie bien meilleure et une vie moins chère qu’en région parisienne ! La campagne permet aussi un meilleur accompagnement que ce soit pendant la création du projet (compte tenu de la quantité plus faible de créations dans la région) ou quand nous avons des questions ou des doutes. La campagne permet aussi des exonérations d’impôts à notre société puisque nous sommes dans une Zone de Revitalisation Rurale ce qui encore une fois limite les dépenses durant nos débuts.

Les inconvénients en revanche sont la distance avec certains clients qui souhaitent parfois des rendez-vous physiques, ce qui nous oblige donc à nous déplacer. Par ailleurs, il y a un réel manque d’activité dans la région.

Quels sont vos meilleurs souvenirs dans la réalisation du projet ?

La réception des derniers papiers confirmant la création de notre activité, nos premiers contrats et la sollicitation de certains de nos anciens camarades de SUP’Internet. C’est le moment où on se rend compte que c’est bon, le projet est bel et bien lancé !

Un grand merci à Julia et Baptiste pour leur témoignage, qui donne vraiment envie d’entreprendre ! Nous leur souhaitons beaucoup de réussite dans la poursuite de leur projet, et nous ne manquerons pas de prendre de leurs nouvelles ! 

Suivez toutes les activités de Steloria ici

L'interview vidéo !

Fermer le menu