Vous souhaitez peut-être :

Le web ne prend pas de vacances, le Web Weekly non plus.

  • Adieu Google Reader

reader.jpgSi vous êtes utilisateur compulsif de Google Reader (comme votre serviteur), vous avez sans doute vu que le service allait disparaître le 1er juillet. Alors oui, pour certains le RSS c’est « has-been » mais pour d’autres c’est encore un outil de veille très répandu et un bon moyen de ne rien manquer de ses sites préférés. Le problème c’est qu’avec le service, l’API va également fermer, ce qui risque de poser quelques problèmes pour des services tiers.
Pour sauvez vos abonnements vous pouvez migrer vers des alternatives comme Netvibes, Feedly ou Newsblur.
Plus d’infos

  • Un like vaut mieux qu’un long discours

like.jpgSelon une étude anglaise (oui ça sonne comme un début d’article sur le jeu vidéo et les serial killers) les « likes » sur Facebook en disent long sur nous.
Des chercheurs de l’Université de Cambridge affirment pouvoir déterminer vos opinions politiques ou religieuses, votre sexe et votre origine ethnique avec une fiabilité de 80 %, seulement avec les « likes ». Cette étude veut donc mettre en avant la capacité de ciblage que représente Facebook et également prévenir des dérives sécuritaires que cela pourrait permettre.
Plus d’infos

  • La culture se reposera-t-elle trop sur le crowdfunding ?

kickstarter.jpgCes derniers jours, la plateforme de crowdfunding Kickstarter a beaucoup fait parler d’elle. Ce site permet aux internautes de participer au financement de projets (musique, jeux vidéo, films voir étoile de la mort) et reçoivent ensuite une contrepartie à hauteur de leur engagement. Mais voilà, après l’annonce d’un film Veronica Mars, adapté de la série éponyme, et financé par les internautes, alors que les droits sont détenus par Warner Bros, le web commence à s’interroger.
L’industrie de la culture ne risque-t-elle pas de trop se reposer sur ce système ? En effet, si les internautes peuvent tirer profit de leur financement, ils prennent aussi un risque en cas d’échec commercial alors que de son côté, le studio lui gardera probablement une grosse part des profits en cas de succès mais ne finance que le marketing et la distribution.
Certains milieux comme le cinéma peuvent déjà donner l’impression de manquer d’audace quand la majorité des films sont, au choix, des reboots ou des adaptations de BD/livres/jeux vidéo. Que penser alors quand les majors comme Warner Bros demandent aux internautes de financer leurs projets ?
Le crowfunding risque-t-il d’être détourné de son but initial ou permet-il toujours de donner vie à des projets qui n’aurait jamais vu le jour autrement ? La question reste ouverte.
Plus d’infos

  • Bonus vidéo

Parce que le papier a encore de beaux jours devant lui…

  • Bonus Gif

Cette semaine nous avons hésité entre le beau et le WTF, finalement c’est le beau qui gagne.

tumblr_mf2tsiBK821qc0s10o1_500.gif

<h2 class="sup_title_second">Toute l'actu</h2>

<p class="share">Partagez</p><div class="flex" style="justify-content: center"><br />
<img class="share_button share_twitter" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_twitter.png" /><br />
<img class="share_button share_facebook" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_facebook.png" /><br />
<img class="share_button share_gplus" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_google.png" /><br />
<img class="share_button share_linkedin" src="/wp-content/themes/SupDivi/public/images/share_linkedin.png" /><br />
</div>

Agenda

<a href="/agenda/" class="event-link"> </a>

Contact

Secrétariat

Email : administration@supinternet.fr
Tel. : 01 84 07 42 35

Contact admissions

Email : admissions@supinternet.fr
Tel. : 01 80 51 71 36

Contact Presse

Direction
Email : direction@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 42 70

Contact Entreprise

Email : entreprises@supinternet.fr
Tél : 01 84 07 43 11
Email Stages : stages@supinternet.fr

Postuler en tant qu’enseignant

Email : recrutement@supinternet.fr

Compétences & carrière

Stage

À SUP’Internet nous pensons que pour former des professionnels opérationnels une fois diplômés, il faut qu’ils aient accès au monde du travail et soient guidés durant leur apprentissage. C’est pour cela que SUP’Internet a fait le choix d’allier le stage à la formation de nos étudiants, et ce sur les trois années du cursus.

Fermer le menu